Mme Auriacombe

 AccueilMme Auriacombele centre aéréles activitésle théâtrenotre chansonla piscineJ. Chevallierles Citésfin d'un mondenoms de fleursultime saisonphotos de classehandballEl Madaniale Golfvos réactionsun bilanle livre d'orles liens

nous contacter

Madame Auriacombe était la mère de l'écrivain (écrivaine ?) féministe Marie Cardinal.

Sur cette photo datant du début des années 30, Marie Cardinal est assise sur les genoux d'une dame âgée, près de sa mère : madame Auriacombe, madame Cardinal se tient debout derrière elles.

J'ai très bien connu l'une, l'autre et, ajouterai-je aussi, la mère de madame Auriacombe, une dame qui me paraissait très âgée, qui portait de grandes robes longues et était toujours accompagnée d'une petite mauresque.

Dès qu'elle apparaissait dans la matinée, je m'exclamais : " Bonjour, madame Cardinal ! "

Je prenais soin de toujours la saluer et de dire son nom.
Elle me demandait souvent des nouvelles d'un petit Arabe aux yeux verts qui évoluait dans mon équipe, très poli, très propre et dont elle s'était occupée en raison de problèmes familiaux.

Une photo de Christian Hugon : Mme Auriacombe et son staff.

Madame Auriacombe, puis-je citer cette phrase de votre fille ? : " La colère me reprend. Jamais je n'avalerai la guerre d'Algérie. Ni celle menée par la France, ni celle faite par les pieds-noirs. C'était une guerre infâme, dégradante et stupide. Et douloureuse, douloureuse."

Où ai-je donc trouvé cette délicieuse petite prose ?

Voici : "Au pays de mes racines", à la fin de la page 60.

Copyright (c) 2005-2009 Deux @ . Tous droits réservés.